Archives du mot-clé Saint Denis

Colloque « Agir pour l’éducation en milieu urbain » le 20 septembre 2018, informations et inscriptions

La Fédération Nationale des Francas organise plusieurs rendez-vous de l’action éducative locale en s’associant à des collectivités locales partenaires.

De la question des publics ( Petite Enfance, Enfance, Adolescence ) au contexte ( Milieu rural ou urbain ), chacune de ces rencontres nationales explore un champ des politiques éducatives locales.

Le jeudi 20 septembre 2018, les Francas s’associent à la ville de Saint-Denis pour aborder la thématique :

« Agir pour l’éducation en milieu urbain »,

à Saint-Denis (93), de 9h à 17h30.

Cette rencontre s’organisera autour de 3 temps :

  • Des conférences introductives
  • Un Déjeuner et un Forum d’échanges de pratiques éducatives
  • Des ateliers participatifs

Nous vous communiquerons la plaquette de communication officielle dans les plus brefs délais. Les préinscriptions s’effectuent d’ores et déjà via un formulaire en ligne que vous trouverez ici. Les inscriptions seront définitives dès réception de votre règlement de 40 euros ( détails et modalités sur le formulaire en ligne ).

 

 

 

 

Publicités

Les Francas 93 présents à la fête de Paris 8

Les Francas de Seine Saint Denis étaient présents jeudi 8 et vendredi 9 octobre à la fête de l’Université de Paris 8 à Saint-Denis, l’occasion de rencontrer des étudiants, leur présenter notre association et ses projets.

P_20151009_143112  P_20151009_143049

Projet BD Droits de l’Enfant à l’école du Colonel Fabien de Dugny

Il y a quelques mois, Joëlle, militante des Francas avait rencontré Sandrine Bricout, enseignante à l’école élémentaire du Colonel Fabien à Dugny, pour recueillir sa démarche éducative autour des droits de l’enfant. Dans l’article qui lui était dédiée, Sandrine se projetait dans la réalisation d’une Bande Dessinée sur le thème des Droits de l’Enfant.
En cette fin d’année scolaire, je pars à la rencontre des enfants et de leur enseignante pour prendre des nouvelles de ce projet.

Les enfants m’expliquent les différentes étapes de ce projet.
Par les discussions, les échanges, les sensibilités de chacun, les enfants ont déterminé un certain nombre de Droits de l’Enfant qu’ils souhaiteraient abordés avec cette BD. Ce ne sont pas moins d’une vingtaine de thèmes qui émergent. Pour adapter ce projet au temps qui lui est imparti (soit 1h30 par semaine pendant 10 semaines), Sandrine aide les enfants à faire des choix et à ne sélectionner que 6 thématiques. Ceux-ci se font par vote.

A partir de ces droits les enfants font des recherches, élaborent des expositions, échangent, débattent en s’appuyant sur leur propre représentation mais également sur l’actualité. Par le biais de ces temps les enfants découvrent M. Nelson Mandela et le combat qu’il a mené contre les discriminations et la ségrégation, la jeune Malala Yousufzai qui défend le Droit à l’éducation pour tous, notamment pour les jeunes pakistanaises. Ces éléments vont constitués de riches informations pour les enfants et pour la réalisation de leur BD.

Mais une BD ; comment se construit elle ? Comment les images et les textes sont-ils organisés ? Un temps d’apport et d’appropriation sont mis en place de façon à faciliter la future création.
En s’appuyant sur les choix des enfants, l’équilibre des équipes et en favorisant l’entre-aide (mixage CE2 et CM1), Sandrine constitue 6 groupes d’enfants. Chacun traitera d’une thématique et réalisera une planche de BD. L’ensemble des 6 planches formera la BD finale.

En petits groupes cette fois, les enfants vont concevoir un scénario, une histoire présentant un droit bafoué. Les illustrations seront ensuite réalisées. Sandrine accompagnera les enfants dans la rédaction des dialogues en veillant à ce que l’expression originale des enfants ne soit pas dénaturée.
Les 6 planches sont rassemblées, une introduction et une page de couverture sont réalisées par les enfants et le tout est broché.

Un beau projet qui a permis aux enfants de s’enrichir, de pratiquer une activité artistique et culturelle valorisante et d’être sensibiliser aux droits de l’homme en général, à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant en particulier.
Sandrine a pu par le biais de ce projet, aborder des contenus du socle commun des connaissances et des compétences comme la maîtrise de la langue française (expression écrite et orale), la culture humaniste, les compétences sociales et civiques.

Un projet de qualité qui nous sommes heureux de relayer. Avec l’accord des artistes, vous pouvez télécharger leur œuvre ICI